Pouvez-vous vous présenter ?

Bernard POLLET, j’ai 55 ans et suis père de deux enfants : Baptiste, 24 ans qui termine ses études de pharmacie et Tiphaine, 21 ans, étudiante en école de commerce.

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Gestion en 1987, j’ai ensuite intégré l’Ecole des Officiers de réserve à St Cyr Coëtquidan.

En 1989, j’ai été recruté en tant que Sous-directeur au sein de la banque d’affaires WORMS où ma mission principale a été de développer une clientèle d’entreprises effectuant un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions d’euros.

En 1996, j’ai intégré la Caisse d’Epargne de Haute -Normandie en tant que Responsable du marché Entreprises. J’y ai constitué une équipe de 20 personnes pour développer un réseau de proximité avec les PME et PMI régionales.

En 2007 je suis devenu gérant de ma propre entreprise en reprenant la SARL MBB ASSURANCES.

J’ai la volonté de m’impliquer dans la vie économique et sociale de mon territoire : je suis membre du conseil d’administration du Réseau Entreprendre Seine Estuaire et du Lycée Jeanne d’Arc. Engagé dans un mandat patronal via le MEDEF Seine Estuaire, je fais également parti du comité d’agrément Industrie et Commerce à la CCI Seine Estuaire.

Enfin, je suis adhérent au Lions Club et Propeller Club.

 

Décrivez- nous votre entreprise :

Créé en 1923, MBB Assurances est un des plus anciens cabinets d’assurances havrais.

Forts d’une équipe de 18 personnes, dont 3 associés et 2 cadres, nous sommes spécialisés par marché avec trois points de vente : Le Havre, Lillebonne et Bolbec.

Notre clientèle est composée de 10 000 entreprises, collectivités, associations, professionnels, et particuliers, avec une présence importante dans le secteur portuaire (Grand Port Maritime du Havre, Ports Normands Associés, Terminaux de Normandie, CNMP, SOGESTRAN) … mais aussi dans des ETI comme la CRAM, SETIN, …

Nous entretenons des partenariats étroits avec la compagnie mandante, MBB Assurances est agent expert MMA mais également courtier, notre objectif principal étant de proposer la meilleure solution à nos clients.

 

Avez-vous une spécialité / expérience marquante / passion dont vous souhaitez nous faire part ?

J’ai une véritable passion pour le sport en général avec une prédilection pour le tennis que je pratique depuis 40 ans (15/2).

Le Cabinet est aujourd’hui l’assureur de belles structures sportives telles que le Stade Océane du Havre, le HAC Tennis, le Golf du Havre, Le Havre Rugby Club, les Régates … .

Mon autre passion, c’est le monde de l’entreprise, de l’entreprenariat.

Bon nombre de valeurs sont communes au monde du sport et celui de l’entreprise : esprit d’équipe, abnégation, dépassement de soi, altruisme…

 

La plus grande difficulté rencontrée dans votre parcours / réussite ?

Trois ans après le rachat des parts du Cabinet, j’ai dû faire face à une période difficile lors de la réforme portuaire. Il a fallu « se retrousser les manches », établir une stratégie conquérante sur différents segments de marché.

En terme de réussite, je suis heureux d’avoir su fédérer une équipe motivée avec des valeurs d’exigence et d’humanité.

 

Pour vous, le pilotage d’une entreprise aujourd’hui c’est quoi ?

Le chef d’entreprise représente pour moi un chef d’orchestre animant une équipe qui connaît parfaitement sa partition.

Le pilotage d’une entreprise, c’est le contrôle des performances en s’aidant d’outils permettant de savoir très précisément où l’on en est et où l’on veut aller en ayant en permanence la faculté d’anticiper.

On ne peut plus aujourd’hui piloter son entreprise à vue. Il faut un reporting, des tableaux de bord ciblés avec des indicateurs de performance clés : prévisionnel, suivi d’activité, pourcentage d’atteinte des objectifs, gestion des coûts…

Le pilotage doit se faire en lien avec son expert-comptable avec lequel il doit y avoir une vraie proximité.

Il faut, parallèlement, des collaborateurs responsabilisés et référents dans leur domaine comme celui de la qualité qui est une priorité absolue pour notre Cabinet.

Des objectifs individuels et collectifs doivent être fixés conjointement. En effet, les premiers peuvent faire perdre l’esprit d’équipe, véritable colonne vertébrale du cabinet, et les seconds peuvent aboutir à une démotivation des plus méritants.

Nelson Mandela disait : « aucun d’entre nous en agissant seul ne peut atteindre le succès ».

 

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui envisage de créer son entreprise ?

C’est une aventure passionnante qu’est la création ou la reprise d’entreprise.

L’ambition et l’audace sont des traits de caractère indispensables pour un chef d’entreprise.

Il s’agit aussi de faire preuve de ténacité car comme le disait W. Churchill : « Là où se trouve une volonté, il existe un chemin ».

Il est essentiel de se donner les moyens de maitriser les risques en évitant d’être mono-client, mono-fournisseur, mono-banque en veillant à bien s’entourer de conseillers adaptés à la taille et à la structure de l’entreprise (expert-comptable, juriste, banque, assurance…).

La mise en place d’outils de pilotage efficaces intégrant notamment le cash-flow net (remboursement de la dette senior).

La constitution d’une équipe solide et partageant des valeurs communes est primordiale : état d’esprit, esprit d’équipe, l’envie d’avancer, avoir la « gagne ».

Il ne faut pas hésiter à se rapprocher de structures telles le réseau Entreprendre ou proposant aux créateurs et repreneurs un accompagnement par des chefs d’entreprise expérimentés, cela permet de s’appuyer sur un réseau et de sortir de son isolement .

Et je finirais par être volontariste, illustré par St Exupéry : « pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».

 

Portait chinois

Si j’étais une chanson, je serais « with or without you » de U2 , groupe mythique des années 80 qui a bercé ma jeunesse et qui traverse les générations ou « L’envie », chanson forte de Johnny Halliday.

Si j’étais une couleur, je choisirai le bleu : couleur du ciel et de la mer qui inspire le rêve, la sagesse et la sérénité.

Si j’étais un pays, je serai un mix entre les américains pour la liberté d’entreprendre, les scandinaves pour la qualité de vie, les allemands pour leur rigueur et les français pour leur créativité.

Si j’étais un animal, plutôt qu’un animal exclusif, j’opterai pour un mix entre :

.le cheval pour sa force, sa liberté

.le castor pour le côté bâtisseur

.le guépard pour la performance et l’élégance

Si j’étais un plat, je serai une côte de bœuf grillée au barbecue accompagnée d’un bon moulis ou un bar en croute de sel avec en entrée une douzaine d’huitres sur un menetou salon.

Si j’étais un personnage célèbre, je serais Georges Pompidou , homme politique humain , qui avait une véritable stratégie industrielle ayant permis à la France que des grands groupes industriels existent encore aujourd’hui.

 

Retrouvez tous les services proposés par le cabinet MBB Assurances sur son site : http://www.mbb-assurances.fr/